Peur de l’abandon : mieux la comprendre.

Peur de l’abandon : Des clés pour mieux comprendre les perceptions et comportements de la personnalité dépendante.  

peur de l'abandon Dans cet article :

  • Comment la peur de l’abandon  influence-t-elle nos comportements?
  • Quelle est la plus grande peur cachée derrière la blessure d’abandon et comment s’en libérer?
  • Peut-on guérir la blessure d’abandon et comment?
  • Où trouver des ressources de qualité pour travailler par soi-même sur la peur de l’abandon?

–  Causes de la peur de l’abandon 

           

Tout d’abord, il est important de comprendre que la personne qui développe la peur de l’abandon n’a pas nécessairement vécu un fait d’abandon dans son histoire pour en souffrir. Autrement dit, toutes les personnes qui développent la blessure émotionnelle d’abandon (et donc les comportements du dépendant*) n’ont pas forcément été abandonnées pour la développer. (*selon le livre les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, la personnalité du dépendant correspond à celui qui se protège de la douleur de la blessure émotionnelle d’abandon)

Par exemple, un enfant dont le parent se serait beaucoup donné au travail pour être mesure d’économiser de l’argent et lui payer ses études plus tard peut s’être senti abandonné par l’absence physique et affective de ce dernier. (généralement avec le parent du sexe opposé). Cet enfant aura concrètement eu un parent présent pour subvenir à ses besoins matériels et lui offrir un avenir , mais peut-être pas un parent « présent affectivement » selon ses attentes et perceptions.

angoisses abandon et peur de l'abandon
« Une personne qui a peur de revivre un abandon n’a pas nécessairement vécu un fait d’abandon dans son histoire »

Développer la blessure d’abandon c’est donc avoir perçu un manque affectif durant l’enfance qui continue à avoir un impact sur notre vie actuelle. (émotions intenses à l’indifférence ou insensibilité d’une personne par exemple).   

C’est aussi relier ce manque affectif à la croyance  que vous n’êtes probablement pas assez important pour être aimé

L’enfant qui perçoit et souffre de ce manque affectif, développera généralement très tôt des formes de manipulation du sexe opposé dans le but d’attirer son attention et de faire en sorte qu’on s’occupe de lui. Contrairement à ce que l’on croit, le manque affectif peut aussi concerner des enfants qui se sont sentis surprotégés (=contrôlés, privés d’autonomie) dans leur enfance. Car avec la blessure d’abandon comme pour les autres blessures, tout est question de perceptions.

Ainsi, un enfant peut manquer de confiance en lui, s’être senti dévalorisé et profondément incapable malgré les meilleures intentions d’une maman ou d’un papa poule (=généralement aussi concerné par la peur de l’abandon dans sa propre enfance et agissant en opposition/rejet du modèle éducatif reçu) . Cet enfant sur protégé pourrait très bien associer le comportement surprotecteur de son parent avec la croyance limitante suivante  :  « si j’avais les capacités de faire les choses tout seul, on ne serait pas obligé de le faire à ma place.  « 


–  Morphologie et peur de l’abandon 

peur de l'abandon
La morphologie de la personne concernée par la blessure d’abandon.

         

    Chaque blessure émotionnelle, selon le livre des 5 blessures de Lise Bourbeau, se traduit par une morphologie bien spécifique que vous pouvez observer sur l’image ci-dessus. Dans le cadre de la blessure d’abandon majoritaire(*), il s’agit généralement d’un corps manquant de tonicité et de soutien.  Un corps physique en alignement avec la croyance limitante du corps mental de celui ou celle qui a peur de l’abandon : « j’ai besoin qu’on me soutienne ». 

 *Avoir la blessure d’abandon majoritaire signifie simplement que parmi les 5 blessures existantes, la blessure d’abandon est actuellement la blessure la plus réactive, interactive, avec vos perceptions de l’environnement.

Consultez les ressources mises gratuitement à votre disposition dans l’espace découverte

identifier la blessure d'abandon

2.1 Pourquoi identifier la blessure par le corps physique?           

peur de l'abandon et peur de la solitude
L’égo croit vous protéger de la peur de l’abandon. Mais il est limité car fait d’expériences passées et de mémoire.

On me demande souvent pourquoi identifier la blessure d’abandon d’abord par la morphologie? La réponse est simple quand on s’intéresse au fonctionnement de l’égo ! L’égo évite de nous confronter à ce qui nous a laissé une blessure profonde.

Si on s’en tient aux seules paroles d’une personne à son sujet pour identifier la blessure émotionnelle d’abandon, (sans étude de sa morphologie), il n’est pas certain que vous pensiez spontanément à cette blessure majoritaire. Car cette personne vous affirmera avec certitude, qu’au contraire